You are in:Home/Publications/Lecture herméneutique Des chaises d' Eugène Ionesco Et la Chaise de Taleb of Refai

Dr. Amani Samir Ahmed Abdel Kader :: Publications:

Title:
Lecture herméneutique Des chaises d' Eugène Ionesco Et la Chaise de Taleb of Refai
Authors: Amani Samir
Year: 2016
Keywords: Not Available
Journal: Not Available
Volume: Not Available
Issue: Not Available
Pages: Not Available
Publisher: Not Available
Local/International: International
Paper Link: Not Available
Full paper Amani Samir Ahmed Abdel Kader _les chaises final paper.pdf
Supplementary materials Not Available
Abstract:

La vérité est toujours étrange et inconcevable Peut- on croire à l'objet; aux choses matérielles? C'est la seule vérité absurde qui réside après la mort de l'homme. Tel fut le message de Ionesco dans les chaises et Taleb Refaї dans la chaise: Symbole de l'anonymat, du vide qui règne après la mort de l'humain. Dan cette recherche; nous essayerons d'éclaircir l'interprétation du symbole dans les chaises chez les deux écrivains. L'un dramaturge, l'autre nouvelliste, la vision est unitaire et philosophique. C'est sous le signe d'un mouvement de leitmotiv que sont étudies ici les différents choix formels de Ionesco et Taleb El Refaї, images fugitives, retours modulés et altérés composant une poétique de l'instable par où la réalité peut se voir dans son éternelle agitation. A l'origine de l'œuvre de Refaї, une impulsion d'écriture qui pousse à s'avancer vers les impulsions de recherches, d'attaque par laquelle le sujet et le texte régissent une forme qui est toujours menacée par des mots qui étouffent. Cette forme théâtralisée des nouvelles s'écrit et se fonde sur la réflexion esthétique de l'écrivain: d’où la fameuse cohérence et unicité de l'œuvre qui réfléchit d'une manière aussi radicale que naturelle son propre fonctionnement. Assurément, les chaises chez les deux auteurs possèdent un poids significatif ambivalent et pluridimensionnel, substitution d'une valeur absente (chez Ionesco) ou perdue (chez T. El Refai) dans le temps. Concept in concevable, la chaise ou les chaises comme œuvre d'art suggèrent un monde qui remplace l'humain; l'existence présence – absence domine un monde voué à la destruction.

Google ScholarAcdemia.eduResearch GateLinkedinFacebookTwitterGoogle PlusYoutubeWordpressInstagramMendeleyZoteroEvernoteORCIDScopus